mardi 10 septembre 2013

Respect nothing but rock

Il aura fallu que Fred soit parti à Paris pour que l'envie de réécouter le premier album de Billy Gaz Station se fasse sentir. J'avais comme oublié, pendant qu'il était là, que j'étais fan de son groupe. Pour ne pas faire les choses à moitié, j'ai commandé l'édition qu'il en avait été fait en vinyle, une coproduction Bad Mood Records, GPS prod et Kerosene, sur laquelle a été rajoutée la reprise de Grant Hart des Posies qui figure aussi sur la compilation qui est . Led Zep Waltz, c'était bien vu!

 



jeudi 5 septembre 2013

The Milons et leurs bonnes manières

The Milons - Some Heavy Ways [Smalltones Records, 2012]

Some Heavy Ways est le premier album de ces jeunes charentais (un EP le précède) qui jouent une power pop dont le power est loin d'être négligé, car on se prend dans le ratelier des riffs à la pelle sans rien voir venir, des riffs moins bluesy que ceux que l'on entend chez Billy Gaz Station, des riffs qui privilégient moins l'énergie que l'inertie se différenciant ainsi de MSL Jax qui fonde sa puissance sur une dynamique affolée. Ils doivent se douter que la comparaison avec leurs aînés est inévitable. Voilà qui est fait, on n'en parle plus. Leur bio cite les Posies et l'on sait que le groupe mené par Jon Auer et Ken Stringfellow est particulièrement apprécié de la scène de Jarnac. C'est en y prêtant attention, sur les morceaux les plus mélodiques aux refrains bien roulés, que leur formule libère des odeurs qu'on se plaisait à humer chez le groupe de Seattle mais aussi chez Sloan. Qu'on ne s'y trompe pas cependant, le son des guitares, allié à une section rythmique bien rodée, fait basculer la nuance vers les ambiances plus musclées d'Amazing Disgrace ou d'Action Pact, et moins vers celles plus légères de Frosting On The Beater ou Twice Removed. Faut pas les pousser deux fois pour remuer des métaux lourds. Le tee-shirt Riddle of Steel qu'on leur voit porter sur la photo en dessous n'a rien d'un heureux hasard et l'influence du groupe du Missouri plane sur les 40 minutes que dure le disque! Le résultat paraît bien assimilé, en tous cas extrêmement efficace. Aucun temps mort. Un super disque très direct et homogène comme le veut le genre.

Page artiste Smalltones