lundi 5 novembre 2018

Teen Judge

Teen Judge - Teen Judge [Berthed Futurist, 2016]




Mené par le guitariste, chanteur et compositeur John Kimbrough (le 3è en partant de gauche), qui entretemps a travaillé avec Tenacious D et Valley Lodge, TeenJudge est un groupe qui reprend les choses là où Walt Mink les avait laissées à la fin des années 90. Et Walt Mink, c’est 4 albums monumentaux et un live sortis dans une période allant de 1992 à 1998. De Caroline Records pour les deux premiers albums que sont Miss Happiness et Bareback Ride, en passant par la major Atlantic pour El Producto, et revenant à l’indépendant sur Deep Elm pour Colossus, le groupe aura changé de labels et de formation, cherchant un succès qu'ils ne connaîtront hélas pas.

Joey Waronker, premier batteur du groupe, frère d’Anna de That Dog (qui fait des chœurs sur Bareback Ride), quittera le navire après le deuxième album pour user les peaux de tous les studios de la terre avec Beck, Elliott Smith ou les Vines pour en citer quelques-uns. Mais malgré ce départ, le son du groupe conservera une unité déconcertante vu que le nouveau batteur, Orestes Morfin (précédemment chez Bitch Magnet), est aussi bon que l’ancien.

Cette musique singulière, la plupart du temps sublimée par John Agnello au son, m'a laissé quelques traces quand j'ai passé El Producto pour la première fois il y a un ou deux ans. On dirait Led Zeppelin qui baisouille avec les Beach Boys, ou Tumbleweed avec Redd Kross. On y entend une rythmique de malade mental sur laquelle viennent se poser des harmonies vocales à tomber à la renverse. C’est le pied absolu. De temps en temps, des morceaux folk s’immiscent dans le flot des albums. Et ce sont des super morceaux avec un jeu de guitare tout en finesse. En général il y en a un ou deux au milieu, et un en fin d’album. On note que la reprise de "Pink Moon" sur le premier album n'est justement pas jouée comme ça mais à plein régime, pas comme la version originale. Un bon point. En tous cas, c’est tout ce que j’aime chez un groupe de rock : des albums homogènes et variés, un son reconnaissable dès la première seconde, des riffs forts, des compos d'un niveau interstellaire, un chant extra, une rythmique soutenue. Il y a tout. 



Eh ben Teen Judge, avec un line up modifié (adieu le power trio), reprend les mêmes ingrédients contrairement à ce que laisserait entendre la pochette. Honnêtement, je vois pas qui aurait envie qu'on change une formule aussi magique. Album superbe. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire